La montagne pour faire le vide après la crise sanitaire

Accueil > Ma Vie Pro > Portrait > ARTICLE "La montagne pour faire le vide après la crise sanitaire"

Portrait

Photo : DR

La montagne pour faire le vide après la crise sanitaire

Géraldine Audigier, 38 ans, est infirmière au Centre hospitalier de Vienne (38). Au mois de juillet, elle a pu emmener sa famille passer un week-end au grand air grâce à l’offre France Montagnes, proposée par les professionnels de la montagne pour récompenser les soignants mobilisés lors de la crise sanitaire du Covid-19, en partenariat avec le C.G.O.S.

 

Reconnaissant de l’action du personnel soignant depuis le début de l’épidémie, le C.G.O.S a relayé dès le mois de mai sur son site Solidarité(s) de nombreuses offres des acteurs du tourisme. Plage, détente mais aussi montagne… C’est ainsi que le programme « La Montagne solidaire, naturellement » a pu faire voyager Géraldine Audigier et toute sa famille.

L’infirmière du Centre hospitalier de Vienne, dans l’Isère, s’est rendue aux Deux-Alpes du 18 au 21 juillet avec son mari David et ses deux filles Thaïs et Hanaé, respectivement 11 et 7 ans. Un soulagement pour la soignante qui, débordée, n’avait même pas eu le temps de prévoir leurs vacances. « France Montagnes nous a directement recontactés après avoir postulé à leur offre », se réjouit-elle. Et pas n’importe laquelle ! La famille a bénéficié d’un séjour en pension complète dans un hôtel bien situé de la station, au milieu d’un cadre idyllique.

Randonnées, découverte de cascades, observation des marmottes… la montagne réserve de nombreux trésors pour les petits et grands. « On a également pu faire de la luge d’été et visiter la Grotte de glace à Chamonix, c’était inoubliable ! », raconte-t-elle.

« J’avais tellement besoin d’espace et d’air pur »

Des vacances qui arrivaient à point nommé après la période dense marquée par l’épidémie de Covid-19. « J’avais tellement besoin d’espace et d’air pur. Cela ne pouvait pas mieux tomber, souligne Géraldine Audigier. Le début de la crise sanitaire a été très éprouvant. Nous devions étendre le service vers d’autres locaux car les vagues de patients se succédaient. Il a aussi fallu s’adapter au nouveau matériel et aux procédures liées aux obligations sanitaires. Heureusement, une fois l’organisation mise en place, il a été plus simple de travailler. »

Des souvenirs plein la tête et le cœur léger, Géraldine Audigier a depuis repris son poste, très reconnaissante de la chance qu’elle a eu de pouvoir partir avec France Montagnes.

 

> consultez les promotions sur le site Vacances et les offres Solidarités

 

A PARTAGER SUR :