Apprendre les gestes qui sauvent

Accueil > Ma Vie Perso > Pratique > ARTICLE "Apprendre les gestes qui sauvent"

Pratique

Apprendre les gestes qui sauvent

Poser un garrot, utiliser un défibrillateur ou pratiquer un massage cardiaque… ces quelques gestes sont impressionnants, pourtant ils sont à la portée de tous ! Mais surtout ils peuvent sauver des vies.

À quoi servent les gestes de premier secours ?

Sur la route, en vacances ou à la maison, nous pouvons tous être témoins d’accidents plus ou moins graves. La rapidité d’intervention est alors cruciale, car la survie de la victime se joue parfois à quelques minutes. La panique peut vite nous envahir si nous ne savons pas comment réagir. Mais alors, que faire en attendant l’arrivée des professionnels ? Il suffit de maîtriser quelques bons réflexes, les “gestes qui sauvent”.

Est-il nécessaire de se former ?

Oui ! Ces gestes ne sont pas innés et vous risqueriez d’aggraver la situation si vous ne savez pas les réaliser convenablement. En France, une personne sur deux seulement a déjà suivi au moins une initiation. Celles-ci sont dispensées par des associations agréées, la Protection civile, la Croix-Rouge, les pompiers… Le ministère de l’Intérieur a établi la liste par départements des principaux acteurs qui vous proposent ce type de formation. La Protection civile a même lancé une session entièrement en ligne.

Qui peut suivre une initiation ?

Tout le monde peut apprendre s’il le souhaite. Pas besoin d’avoir fait des études de médecine ni d’être un sportif de haut niveau ! Le seul critère est celui de l’âge : la Croix-Rouge, par exemple, accueille les enfants à partir de 10 ans, mais les pompiers de Paris ne forment que les adultes. Des modules spécifiques sont parfois accessibles aux tout petits. Renseignez-vous si vous souhaitez vous y rendre en famille.

En quoi consistent les formations ?

Il suffit de deux petites heures pour aborder les bases, souvent gratuitement. Au programme, un peu de théorie, mais surtout de la pratique, pour savoir reproduire les gestes enseignés, en petits groupes. À la fin de la séance, le formateur vous remettra une attestation. Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez aussi vous inscrire à une session de formation « Prévention et secours civiques de niveau 1 » pour obtenir votre brevet européen des premiers secours (BEPS). La formation dure alors environ 8 heures et coûte entre 50 et 60 euros à la Croix-Rouge, par exemple.

Qu’apprend-on ?

L’essentiel est de savoir maintenir la victime en sécurité, en attendant l’arrivée de secours. Éviter un sur-accident, alerter les bonnes personnes, établir un périmètre de sécurité… votre rôle est d’abord d’empêcher une éventuelle aggravation. Ensuite, vous apprendrez à reconnaître les situations dans lesquelles il faut agir rapidement et à maîtriser quelques gestes de base.

Quels sont les principaux gestes qui sauvent ?

Les programmes peuvent varier à la marge, mais les bases sont les mêmes : à l’issue de la formation, vous saurez la plupart du temps comment placer une victime inconsciente en position latérale de sécurité, utiliser un défibrillateur et réaliser un massage cardiaque, poser un garrot et assister une personne qui s’étouffe ou qui se brûle. Ensuite, il faudra oser agir si un accident survient sous vos yeux, mais surtout vous réinscrire régulièrement, pour ne pas oublier !

 

Plus d'infos

Liste des associations agréées

A PARTAGER SUR :