« Baby-clash » : quand l’arrivée du bébé bouscule le couple

Accueil > Ma Vie Perso > Psycho > ARTICLE "« Baby-clash » : quand l’arrivée du bébé bouscule le couple "

Psycho

« Baby-clash » : quand l’arrivée du bébé bouscule le couple

L’arrivée tant attendue du premier enfant apporte son lot de joie, mais aussi de turbulences au sein des couples. Même parmi les plus solides. Le psychiatre Bernard Geberowicz livre ses conseils pour surmonter ce qu’il nomme le « baby-clash ».

Il y a du nouveau à la maison. Terminé la vie à deux, les grasses matinées et les dimanches devant la dernière série télé tendance. Les amoureux deviennent parents. Le bébé est au cœur des attentions. « Durant les premiers mois, tous les anciens repères du couple changent. La parentalité apporte de nouvelles responsabilités, de nouveaux statuts au sein du couple. L’un des deux parents peut se sentir délaissé. Ajouté à la fatigue, le seuil de tolérance se réduit. Les incompréhensions et les tensions se multiplient », analyse le docteur Bernard Geberowicz. Le phénomène concernerait la très grande majorité des couples, et serait même cause de rupture chez certains. « Les plus fragiles sont ceux qui n’ont pas anticipé ces difficultés. Le sentiment de désillusion est moins fort lorsqu’on a conscience de vivre une turbulence comme la plupart des couples », poursuit le psychiatre et thérapeute familial. Alors comment gérer sereinement l’inévitable baby-clash ?

1/ Parler et s’écouter

Il existe parfois un sentiment d’échec à vivre ces difficultés dans un moment censé être heureux. Il est essentiel d’écouter son conjoint, d’essayer de se mettre à sa place et de faire preuve d’empathie. Sans oublier d’exprimer ses propres frustrations et attentes. De temps en temps, lorsque le bébé s’est endormi, ni télévision, ni tablette. Place au dialogue, seul moyen d’éviter que le fossé ne se creuse au sein du couple.

2/ Éviter les reproches et baisser son niveau d’exigence

Les critiques sont rarement constructives. Les jeunes parents ont souvent envie de vouloir tout mener de front. Impossible. Au contraire, cela engendre de la déception, voire des disputes.

3 / Faire confiance à son couple

Trop de couples pensent ne pas être à la hauteur de l’événement. Mais presque 100 % des couples vivent le baby-clash ! La solidité du couple n’est pas en cause. Le savoir permet de mieux se surmonter cette étape de la vie. Cette expérience sera bénéfique à l’arrivée du deuxième enfant.

4/ Prendre du temps à deux

Les couples qui surmontent le plus facilement le baby-clash sont ceux qui parviennent à se créer des moments d’intimité, des « moments à deux » où l’on ne parle pas forcément du bébé et tout ce qui tourne autour. Pour y parvenir, inutile de partir à l’autre bout du monde. Un repas en tête-à-tête, un ciné ou une balade feront l’affaire.

5/ Se désirer

Les semaines qui suivent l’accouchement, la sexualité n’est pas forcément une priorité au sein du couple. Pour éviter tout malentendu ou frustration, chez l’homme comme chez la femme, il ne faut pas hésiter à privilégier les câlins, les moments de tendresse et de séduction. Le désir sexuel reprendra naturellement sa place. Des « amants-parents » trop éloignés physiquement augmentent les risques de séparation

 

En savoir plus

"Le Couple face à l'arrivée de l'enfant" de Colette Barroux et Bernard Geberowicz, Albin Michel, 2014.

A PARTAGER SUR :