Tablettes numériques pour rompre l’isolement

Accueil > Ma Vie Pro > Initiatives > ARTICLE "Tablettes numériques pour rompre l’isolement"

Initiatives

Photo : DR

Tablettes numériques pour rompre l’isolement

Pour maintenir le lien entre les résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et leurs familles, l’équipe du pôle Personnes âgées du CHR d’Orléans a eu l’idée de généraliser l’utilisation des outils numériques. Un lien virtuel mais ô combien réel.

« Face à l’épidémie de Covid-19, les Ehpad et les unités de soins de longue durée ont été les premiers à fermer leurs portes au public pour protéger les personnes âgées fragiles », rappelle Clémence Desse-Mézières, directrice du pôle Personnes âgées au CHR d’Orléans. Une situation difficile à vivre, tant du côté des résidents, en perte de repères, que des familles, plongées dans l’incertitude et l’angoisse. « Nous avons très vite pris conscience que cette situation allait perdurer », précise la directrice. Dans ce contexte, comment pallier l’absence des visites si précieuses pour le bien-être des personnes âgées ? « Nous avions déjà expérimenté, dans des cas exceptionnels, l’utilisation de Skype. Par exemple pour permettre à une famille éloignée géographiquement de partager une naissance avec un résident. » Mais de là à déployer à grande échelle un dispositif auprès des quatre établissements du CHR et de leurs 500 résidents… « Nous avons demandé à la direction des services numériques de mettre à notre disposition des tablettes, poursuit-elle. Au départ, nous en avions six. »
Clémence Desse-Mézières se tourne alors vers la Fondation des Hôpitaux de France et la Fondation Boulanger. Au total, treize tablettes sont récupérées, et celles qui avaient été prêtées par la direction des services numériques sont rendues pour être réaffectées dans les services de réanimation et de médecine, notamment, spécialisés dans l’accueil de patients touchés par le coronavirus.

150 rendez-vous Skype par semaine

« Nous avons informé les familles par courrier et par SMS de la mise en place de ce service. Dès le premier jour, les demandes ont afflué via notre secrétariat », raconte fièrement la directrice. Les familles sont alors dirigées vers un référent, désigné dans chaque établissement, pour fixer les rendez-vous en privilégiant les moments où le résident est le plus réceptif et en fonction de son état de fatigue et de santé. Une dizaine de professionnels – animateurs, psychologues, psychomotriciennes, secrétaires médicales – accompagnent familles et résidents lors de ces rendez-vous vidéo. « Leur rôle est primordial. Au-delà, bien sûr, de l’assistance technique, ils assurent la médiation entre famille et résident et traduisent tout ce qui ne se voit pas forcément à l’écran – un sourire timide, un soupir, une gorge serrée, une larme sur une joue. » Environ 150 rendez-vous Skype se tiennent chaque semaine dans les établissements du CHR. « Après une phase naturelle de familiarisation de ce nouveau mode de communication, tout le monde est très satisfait, témoigne la directrice. Les familles sont rassurées et les soignants constatent régulièrement un certain apaisement des résidents après l’entretien. Malgré la réouverture progressive des visites qui vient de débuter, nous allons maintenir, et même encourager, ces échanges car les visites sont autorisées selon des conditions et des règles très encadrées. »
Et de conclure : « Nous lançons également un appel aux dons, que ce soit pour de nouvelles tablettes mais aussi des enceintes, car nos résidents ont fréquemment des soucis d’audition. »

+ d’infos : Les familles désireuses d'utiliser ce service doivent contacter le secrétariat de la direction du pôle personnes âgées du CHR d’Orléans
Tel. : 02 38 74 42 89

A PARTAGER SUR :